La tâche bleue

8,00

Instock

Quand Mathilde décide de faire don de sa moelle osseuse, son compagnon s’inquiète. Que cache ce geste altruiste nécessitant l’ouverture de sa crête iliaque ?
Elsa a quinze ans, elle part avec son père enterrer son grand-père.

Comparer

Quand Mathilde décide de faire don de sa moelle osseuse, son compagnon s’inquiète. Que cache ce geste altruiste nécessitant l’ouverture de sa crête iliaque ?
Elsa a quinze ans, elle part avec son père enterrer son grand-père. Est-elle vraiment l’adolescente blasée que son langage cryptique nous fait imaginer ?
Au fil des histoires, l’écriture précise de Juliette Marne côtoie des zones ambiguës où le rêve et l’irréel s’immiscent, où les lieux troubles de l’existence se mettent à vivre.
La Tâche bleue est le premier recueil de nouvelles d’un auteur qui « guette et perçoit la ligne de fracture qui fend l’être en ses parts de gloire et de misère », selon Jackie Schön, écrivain et linguiste. Lectrice d’Imre Kertész, J. C. Oates, Cortázar, Calvino, Yourcenar et Philip Roth, Juliette Marne construit son propre style, mue par la recherche du sens et une grande sincérité.

A propos de l'Auteur(e)

Juliette Marne

Après une carrière d’éditrice, Juliette Marne se consacre à l’écriture. Son premier recueil de nouvelles, La Tâche bleue (éd. Auzas, 2014), est primé par les Gourmets de lettres (sous l’égide de l’Académie des Jeux floraux de Toulouse) en 2018. La tâche de l’écrivain est bleue comme la couleur du ciel, comme la couleur de l’eau, elle renvoie à la vie, à la profondeur, aux forces infinies de l’esprit. Observatrice des mouvements de la conscience humaine qui touchent le centre de notre vie moderne, Juliette Marne se base sur le langage comme un moyen pour proposer une cohérence différente à notre existence. Les mots, les symboles, les images et les sons se mêlent sur le papier. Sa plume est incisive et claire. Elle écrit aussi de la poésie. Avec son compagnon sculpteur Gérard Lartigue (également auteur dans la collection Méli-Mélo), ils explorent ensemble et solitairement les chemins de l’art. Une interview de Juliette Marne : http://art-france.fr/la-poetesse/
Poids 5 kg